Accueil Actions/Mobilisation Mobilisation du 16 février : une réussite

Mobilisation du 16 février : une réussite

0
0
56

 Les enseignants des premier et second degrés ont été épaulés par des parents, mais également des élèves et des étudiants.

Nous étions encore trés nombreux dans les rues de Lille ce lundi pour ce que d’aucun appelait une journée de gréve de transition. Un millier de personnes concernées directement ou indirectement par les réformes de l’Education. Disparition des Rased, suppression des titulaires de zone de remplacement ( les fameux TZR, aussi introuvable qu’une augmentation de salaire!), soustraction des moyens dans les établissements ( plus de 650 postes, notamment pour le primaire et le lycée) …Les motifs de mécontentement sont rééls, nombreux et bien loin des slogans corporatifs dont on accuse trop souvent les enseignants. Eh oui, la solidarité, l’amour du métier,la préservation de notre service public mobilisent encore. Tant mieux!! Ce sera pour moi la seule bonne nouvelle de la journée.

A jeudi !

 

Les enseignants des premier et second degrés ont été épaulés par des parents, mais également des élèves et des étudiants.

|  MOBILISATION |

Il y avait, hier, un climat de convergence des luttes dans les rues de Lille. De l’école primaire à l’université, toutes les composantes de l’enseignement public ont défilé jusque sous les fenêtres du rectorat.

 

Sur le coup, la présence a surpris. Et puis, les minots de l’école primaire Boufflers sont devenus des vedettes. Une banderole de carton en médaillon, les enfants sont venus dénoncer une suppression de poste. « Un départ en retraite d’enseignant non remplacé », fulmine une maman. Parmi le millier de manifestants recensé dans les rues de Lille par la police – 2 000 selon les organisateurs -, on tombe vite dans la comptabilité noire. L’intersyndicale dénonce des coupes sombres : « 639 suppressions de postes dans l’enseignement du premier et du second degré de l’académie de Lille. » S’ensuit un triste décompte : quatre postes au lycée Émile-Zola de Wattrelos, symbolisés par des figurines noires ; au lycée Gustave-Eiffel d’Armentières, « c’est 90 % de grévistes, 90 % dans la manif, et 25 % de suppressions de postes », annonce un porte-parole. Les membres de l’IUFM, chargé de la formation des enseignants, s’insurgent contre « les réformes au pas de charge  ».

OAS_AD(‘Position1′);Mobilisation du 16 février : une réussite  dans Actions/Mobilisation

Pétition anti-Darcos

Un représentant du SNES-SUP – syndicat du monde universitaire – a beau se réjouir par un retentissant « Enfin, nous sommes ensemble !  », une grosse moitié de la manifestation est issue des facs. « Il paraît qu’une bonne partie des enseignants-chercheurs ne publient pas, ironise une physicienne de Lille I. Avec les sacoches offertes dans les colloques, je pourrais ouvrir une maroquinerie . » Avant de préciser qu’une pétition réclamant la démission de Xavier Darcos, le ministre de l’Éducation nationale, circule désormais. De son côté, le PS, constatant « l’exaspération des uns et des autres », demande « l’arrêt des réformes en cours ». •

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
Charger d'autres écrits dans Actions/Mobilisation

Laisser un commentaire

Consulter aussi

François Hollande soutient notre mobilisation