Accueil Secondaire Réforme du lycée en débat

Réforme du lycée en débat

0
0
50

Education et Devenir a sollicité, il ya quelques semaines, Philippe Meirieu  sur la réforme du lycée qui, comme beaucoup, appelle à une véritable réforme, après concertation.

Peut-on réformer le lycée et comment ?

Philipe Meirieu propose 5 principes, 3 leviers et une exigence :

5 principes 

Mettre en place un véritable tronc commun de culture générale pour les 3 voies.

Cette ambition ancienne est, il faut le dire, battu en brèche. Les faits, têtus,  montrent l’aspect hiérarchique des 3 voies traduites par des conceptions différentes des programmes. Le poids des Humanités, au sens large, dans les filières technologique et professionnelle étant moins important que dans la filière générale.

Les cloisonnements des filières amplifiées par la renonciation des passerelles (entre BEP et première d’adaptation par exemple) ont confirmé le renoncement à l’égalité des voies.

Organiser une véritable éducation au choix, dès le collège et en classe de seconde. Mettre en place des modules de découvertes systématiques en seconde.

La question de l’orientation, de la capacité de s’informer, puis de choisir en toute connaissance de cause est vitale. Ce sera un des grands chantiers que le PS devra, en terme propositionnel, travailler pour éviter les effets ségrégatifs et la reproduction des inégalités sociales et scolaires. La création d’un grand service public de l’orientation doté de moyens, au cœur des établissements,  apparait comme une réponse concrète aux demandes répétées des parents et élèves.

Développer des temps d’étude où le côte à côte se substitue au face à face.

L’introduction, hier, des TPE et des PPCP au Lp  mérite certainement un bilan qui n’est ni aussi négatif et positif que certains le prétendent. Ces « nouvelles pratiques » d’étude méritent d’être confortées et amplifiées à la condition de les calibrer au réel profit des élèves en lien avec les équipes pédagogiques. Sur ce point, la question du temps de service et de ses modalités doit être ouverte, peut être sans uniformisation.

Instituer un tutorat systématique.

Le principe du tutorat, sans être nouveau, peut être une des réponses aux difficultés d’intégration et de travail des élèves notamment à leur entrée en seconde.

Revoir le statut de lycéen

Le Ps s’est déjà engagé sur ce point en résonance de l’UNL qui milite activement pour reconsidérer la place du lycéen (quelquefois adulte) au sein des établissements. Déjà représentés au sein des instances du lycée, il apparait normal que les lycéens puisent être associés plus largement, par exemple au conseil de classe ou à rencontrer dans leur ensemble les équipes pédagogiques évitant les murs  d’incompréhension..

Trois leviers

Repenser l’évaluation : « pas de réforme du lycée sans réforme du baccalauréat. Dans un système entièrement piloté par l’évaluation-où l’on ne forme que ce qui sera évalué et sous la forme où cela sera évalué-prétendre réformer le lycée sans toucher au baccalauréat est une imposture. »

P.Meirieu propose le système d’unités capitalisables pour rompre avec la dualité contrôle continu et examen final. Cette question de la révision du bac est  épidermique par le poids affectif porté par les parents et les élèves sur le bac. Quelle lisibilité supplémentaire aurait cette évaluation par rapport à la forme classique ?  

Repenser le service enseignant : pas de réforme du lycée sans une autre conception du métier de professeur

Le métier d’enseignant a changé alors que la place et la considération des professeurs ont eu tendance, dans le même temps, à se dégrader. La nouvelle reconnaissance du métier passera par la reconnaissance sociale des enseignants attachés au service public d’éducation. Les questions du statut, des carrières, de la rémunération, de l’évaluation et de la formation sont posées depuis fort longtemps sans s que les ministères successifs aient  voulu avancer sur ces sujets. Le PS devra sur ces terrains faire des propositions concrètes pour acter l’évolution du métier alors que la communauté éducative est en forte attente. Il faudra dépasser le poids des conservatismes pour une réforme qui, disons-le nettement, ne sera pas consensuelle.

Repenser l’organisation de l’établissement

P.Meirieu propose « des unités fonctionnelles » entre le proviseur et les équipes pédagogiques pour suivre des groupes d’une centaine d’élèves. C’est une piste intéressante… mais ne faudrait-il pas commencer à faire fonctionner ce qui existe dans,  les établissements, notamment le projet d’établissement ?

Une exigence

« Le débat sur l’autonomie est à dépasser pour un cadrage national par l’Etat et des modalités de mise en œuvre qui pourraient être choisies localement en fonction de ses ressources et de ses contraintes ».

L’actualité brulante à l’Université ou l’Hôpital montre la vivacité du débat sur la question de l’autonomie. Nous restons viscéralement attachés au cadre commun entre tous les territoires : c’est le rôle de l’etat par le ministère de l’Education Nationale. Il nous  faut en même temps dégager des moyens supplémentaires pour les établissements e t les élèves qui demandent le plus d’effort.

 Le PS propose l’emboitement des échelles, affiner les politiques éducatives jusqu’au local, là où, au cœur des quartiers ou des territoires isolés, un surplus de moyens sera à redéployer sur des critères socio-économiques et scolaires. Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin.

Sur cette base l’autonomie est un débat relatif sur les modalités de mise en œuvre, ni plus ni moins…

  

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
  • Politique de grignotage: l’éducation menacée!

    Les conseils d’administration dans lesquels les élus Lommois sont membres de droit viennen…
  • Vers les préfets éducatifs

    Gouvernance, autonomie et évaluation   Vers les préfets éducatifs?  Suite à la journée d&r…
  • Sauver l’Histoire

    Paru dans le JDD  La réforme des lycées, présentée jeudi devant le Conseil supérieur de l’…
Charger d'autres écrits dans Secondaire

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Alex Shearer, Prix Ado lisant 2010

La dynamique médiathèque de Lomme, l’Odyssée, a organisé le prix ado-lisant dont le prix a…