Accueil Actualités Coup de pouce à l’Education

Coup de pouce à l’Education

0
0
69

Intervention au conseil Communal de Lomme

La ville de Lomme s’est engagée depuis depuis 2005 dans un projet ambitieux, celui du projet Educatif global ,considérant qu’il lui revenait de participer à la démarche de Co –éducation initiée par la loi Jospin, loi d’orientation sur l’école de 1989.

Cette approche réaffirme le rôle de la famille naturellement responsable de l’éducation des enfants mais également celui d’autres acteurs : collectivités territoriales, clubs et associations, partie prenante de l épanouissement de l’ enfant, de son enrichissement culturel, de sa formation citoyenne quelquefois sur temps scolaire mais pour l’essentiel sur temps péri et extra scolaires.

La cité, l’école, la famille forment les 3 piliers de la ville Educative

Oui Lomme est une ville Educative qui s’est résolument engagée dans des projets concrets au côté de l’éducation nationale, des établissements scolaires et des équipes pédagogiques de la commune pour construire un projet éducatif reposant sur 4 bases : la réussite scolaire, la citoyenneté l accès aux loisirs et la parentalité.

Cette démarche est dans toutes ses composantes partagée à travers des partenariats nombreux et divers :

L’ Education nationale, tout d’abord avec l’implication de l inspecteur de circonscription, des directeurs d’écoles et leurs équipes, des principaux des 3 collèges et leurs enseignants pour la  Co-construction du projet éducatif avec un cap intangible celui de la réussite scolaire, un chantier prioritaire. L inspecteur de l’éducation nationale a pris toutes les garanties nécessaires  pour que les clubs coup de pouces fonctionnent au bénéfice des enfants en difficulté de lecture. Qu’il en soit remercié !

Les clubs et associations de notre commune impliqués dans des projets négociés dans les commissions du Peg et qui participent à la cohérence éducative, culturelle et sportive du  peg. 

Les parents évidemment avec, à l heure ou le discours ambiant stigmatise ceux-ci,  leur implication remarquée  pour consolider le lien parent- enfant et le lien parent- école qui fait encore, il est vrai, défaut.

Les labos de langues et les clubs coups de pouce participent tous 2 de cette politique éducative au titre du contrat local d’accompagnement  scolaire par, hier, l’aide aux devoirs et aujourd’hui l’ouverture culturelle, sportive, la remèdiation scolaire ou la pratique ludique des langues.

L engagement de notre ville, le maire le répète souvent utilement, est vital et pose directement la question de la place et du rôle  des projets éducatifs locaux à heure ou les gouvernements successifs depuis 2002 ont déstabilisé et fragilisé le service public d’éducation.

Cette politique, ces politiques locales relayées par le Cg et le Cr subissent pourtant, il faut le dire, les conséquences des réformes en cours :

la réduction massive des moyens, mesure idéologique, la semaine des 4 jours et la la refonte des programmes du primaire dont il faudra évaluer les conséquences, la mise en place aléatoire de l’accompagnement éducatif notamment ds sa partie financière, la fin annoncée de la carte scolaire et depuis hier le financement des écoles privées de manière strictement paritaire dont on peut redouter les dommages collatéraux en terme de flux d’élèves ou d’incidences financières pour les communes.

Comment interpréter hier les difficultés d’un principal de collège à remplacer ses enseignants et à interroger notre collectivité sur les moyens ou alternative possible sinon par le désengagement manifeste de l’état et l’altération du service public d’éducation ?

Comment interpréter la hausse durable des effectifs dans les classes et la difficulté d’enseigner efficacement, notamment en langues, alors que l’objectif est de travailler mieux avec les élèves pour asseoir leur réussite ?

Comment interpréter les changements incessants de programme et la montée des inégalités à l’école ,dés le plus jeune âge, sans vouloir dépasser le simple constat et s’en remettre à la responsabilité individuelle des élèves et de leurs parents ?

Oui nous assumons une autre politique, celle d’une société plus juste, plus éducative. Une politique progressiste compensant ici et ailleurs ds nos collectivités ce que l Etat se refuse à faire et abandonne.

Les clubs coup de pouce et les labos de langue nouvelle version sont les signes de notre ambition, celle de la réussite scolaire, celle de nos enfants. 

 

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
  • De Macron à Saint Just

    Il y a un an, une grande majorité de français votait contre Marine le Pen et Emmanuel macr…
  • Nous opposer à Macron et être clairs

      À quoi a servi le Parti socialiste pendant le quinquennat? « Le Parti propose, le P…
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Et vous trouvez ça drôle ?

  Le centre régional des Arts du Cirque a tenu comme tous les ans son Assemblée Générale, …