Accueil Actualités Rythmes scolaires : les maires qui refusent la réforme refusent aussi le débat

Rythmes scolaires : les maires qui refusent la réforme refusent aussi le débat

0
0
79
 

Rythmes scolaires : les maires qui refusent la réforme refusent aussi le débat

  Par 
adjoint (PS) au maire à Lomme
 
 
LE PLUS. Mercredi dernier, lors de la première demi-journée de cours pour de nombreux élèves, certaines écoles étaient fermés, cadenassées. Des maires comptaient ainsi protester contre l’application de la réforme des rythmes scolaires. Mais d’autres armes s’offraient pourtant à eux comme le rappelle Olivier Caremelle, adjoint PS au maire de Lomme.
La réforme des rythmes scolaires a été étendue à toute la France cette année (B. BRUNO/SIPA).

 

 

Mesdames, Messieurs 

Vous avez manifesté votre opposition, voire votre hostilité, à l’application de la réforme des rythmes scolaires dénonçant, pour beaucoup d’entre vous, une réforme bâclée et réalisée au détriment des enfants. 

Vous avez, depuis plus deux ans, contesté le principe même de la réforme souhaitant pour beaucoup d’entre vous le maintien de la semaine de quatre jours pour contenter avant tout les parents.

 Vous avez pu depuis plus de deux ans, à Marseille, Toulon, Nice, Fos-sur-mer, Yerres, Hautmont, comme dans d’autres communes, très minoritaires en nombre, faire preuve de mauvaise foi et refuser d’étudier les conditions concrètes et pratiques d’une réforme dans vos villes jouant à la politique du pire et laissant la rentrée se faire sans sourciller.

 Vous avez sciemment pris cette responsabilité énonçant des arguments fallacieux pour ne pas « obéir à un décret » refusant dogmatiquement d’étudier, malgré tous les rapports parlementaires réalisés ces dernières années et le consensus relatif sur la nécessité de modifier la semaine et la journée passée à l’école, la plus-value éducative d’une réforme des rythmes.

 Vos collègues en désaccord se sont préparés

 Beaucoup de vos collègues opposés eux aussi à la réforme, souvent pour des raisons financières, ont pourtant pris leurs responsabilités de maire et ont commencé, l’an dernier ou pour cette rentrée, à penser une politique éducative locale pour améliorer la réussite scolaire et éducative des enfants. Beaucoup de vos collègues dans les 36.000 communes, qui ont la chance d’avoir une école sur leur territoire et même ceux qui étaient opposés à cette réforme, ont engagé avec tous les acteurs locaux la construction d’un projet éducatif de territoire.

 Au-delà des mots et des dispositifs, cela signifie de manière très concrète que les parents et les associations se sont rapprochés de l’école, que les services éducatifs, culturels et sportifs des communes se sont engagés pour réussir l’année scolaire et péri-éducative au profit direct des enfants.

 Questionner les contenus

 Rarement le débat autour de l’école n’a été aussi fort et fécond éclairant tous les temps passés à l’école et notamment le temps péri-scolaire et péri-éducatif. Le débat autour des temps et des rythmes ne doit jamais vous faire oublier celui qui en définitive est le plus important : comment améliorer notre école en questionnant les contenus des temps scolaires, péri-éducatifs et extrascolaires ?

 Alors oui, la réforme manque certainement de financement pour construire une réforme totalement aboutie même si elle questionne aussi l’ambition éducative des communes.

 Pourquoi, dans le contexte d’une école fragile et fragilisée, les communes auraient-elles peur d’investir dans une politique en faveur des élèves et des familles ?

 Alors oui, la réforme aurait pu être mieux pensée en évitant un cadre trop contraignant notamment sur la question des horaires et de décrets trop rigides.

Pourquoi, au lieu de cadenasser les écoles et bloquer les portes des classes, ne pas militer, comme tant d’autres, pour améliorer cette réforme et en faire un succès pour nos enfants ?

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
  • De Macron à Saint Just

    Il y a un an, une grande majorité de français votait contre Marine le Pen et Emmanuel macr…
  • Nous opposer à Macron et être clairs

      À quoi a servi le Parti socialiste pendant le quinquennat? « Le Parti propose, le P…
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Assumer

ASSUMER Il n’est jamais agréable pour un militant de sentir le sol se dérober sous ses pie…