Accueil Actualités Droit de vote obligatoire : une arme atomique contre l’abstention?

Droit de vote obligatoire : une arme atomique contre l’abstention?

0
0
106

urne.jpg

Retour de l’uniforme à l’école, retour au service militaire ou imposition du service civil et maintenant  droit de vote obligatoire, les propositions fusent une nouvelle fois pour répondre à la crise civique et citoyenne que connait la société française.

Les mots d’ordre, jadis populaire à droite, irradient maintenant les « bons esprits » à Gauche, Claude Bartolone, Jean Christophe Cambadélis et François de Rugy venant, tour à tour, de se déclarer favorable à l’obligation de vote « afin de répondre au poids de l’abstention et au désintérêt civique des Français ».

Si le rapport rendu par le Président de l’Assemblée Nationale n’est pas inintéressant, au regard des mesures déjà prises au lendemain des attentats de janvier, notamment sur le développement de la citoyenneté dans et hors l’école, la promotion de l’engagement bénévole et citoyen  et du soutien aux associations, la question de l’obligation du droit de vote proposé dans le document, interroge sur sa pertinence et légitimité.

Véritable serpent de mer, comme le retour du service militaire,  la proposition de rendre obligatoire le droit de vote revient à intervalles très régulier, suivant le calendrier des élections,  puisque plus de 50 propositions de loi ont déjà été  initiées depuis la 3éme République…sans succès !

Aucun projet de loi sur le vote obligatoire n’a franchi l’instant  l’étape de la commission des lois !

La lutte contre l’abstention électorale peine ainsi à se doter d’une arme atomique visant à éliminer totalement l’abstention pour ne pas dire l’absentéisme civique.

Culpabiliser les Français au lieu de les responsabiliser, quel curieux choix !

L’abstention, il est vrai, a pris depuis plus de trente ans une proportion importante inquiétant la classe politique puisque le taux de participation a chuté en moyenne entre 20 et 30 points à l’exception notable de l’élection présidentielle prisée par les citoyens.

Il parait pourtant curieux de s’attaquer plutôt aux symptômes qu’aux causes concrètes produisant et alimentant l’abstention.

Le désintérêt manifeste des français pour les élections reflète évidemment la crise de légitimité qui frappe malheureusement toute la classe politique et la résignation pour une démocratie fragilisée.

La question de l’offre politique et de l’exemplarité des élus reviennent constamment dans les propos de ceux et celles qui font le choix de l’abstention persuadés que « Gauche et Droite se confondent » et qu’un nombre certain d’élus sont frappés aussi d’immoralité.

Peu importe en définitive le poids des clichés alors que le nombre d’élus condamnés est très faible.

Peu importe en définitive le poids de l’abstention alors que les politiques  menées seraient quasi identique, de Gauche et de Droite, favorisant du coup l’argumentaire et le poids relatif du front national.

Rendre le vote obligatoire ne permettra pas de répondre aux questions qui taraudent les français et serait, à vrai dire, politiquement improductif pour ne pas dire dangereux.

  C’est la conception même du rôle de l’électeur  qui serait alors remise en question alors que le vote est historiquement vécu comme un droit et non un devoir légal ou moral.

Rendre le droit de voter obligatoire, ce sera demain à coup sur culpabiliser et sanctionner les français pour un intérêt limité : conforter la montée inéluctable du vote blanc.

Quelle sera alors la crédibilité  de ceux et celles qui seront élu( e )s ?

Alors oui, cessons ces faux débats et renouvelons la classe et l’offre politique.

Limitons réellement et concrètement le cumul des mandats et offrons à notre jeunesse la prise de responsabilités.

Suscitons le gout de la démocratie et de la citoyenneté par l’école et l’engagement quel que soit sa forme.

Rendons les français responsables d’eux-mêmes au lieu de les culpabiliser. 

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
  • De Macron à Saint Just

    Il y a un an, une grande majorité de français votait contre Marine le Pen et Emmanuel macr…
  • Nous opposer à Macron et être clairs

      À quoi a servi le Parti socialiste pendant le quinquennat? « Le Parti propose, le P…
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Rentrée scolaire à Lomme : l’école une priorité absolue

La ville de Lomme fait, depuis longtemps, de l’éducation une priorité absolue, déclinant u…