Accueil Education Pour lutter contre le décrochage scolaire: osons l’innovation!

Pour lutter contre le décrochage scolaire: osons l’innovation!

0
0
109

 

Notre association, le CEDRE, qui milite en faveur du service public d’éducation, travaille depuis quelques mois sur la question centrale du décrochage scolaire, devenu un défi humain, social et économique pour notre pays et notre région.

 Malgré tous les dispositifs aujourd’hui mis en place, plus de 140 000 jeunes quittent encore  le système de formation initiale  sans avoir obtenu une qualification équivalente au baccalauréat ou un diplôme à finalité professionnelle.

 Notre région, elle-même, est durablement touchée par le même phénomène avec plus de 10 000 décrocheurs recensés en moyenne, la Picardie étant elle aussi très affectée.

 Cette situation évidemment n’est pas satisfaisante et ne peut plus durer alors que les politiques mises en place ne produisent, pour l’ heure, que des effets limités.

 La question centrale de l’éducation et de la formation ne peuvent pourtant s’entendre qu’avec celle, impérative, de l’insertion professionnelle.

 A quoi servirait –il de former alors que nombre de jeunes peinent à trouver un emploi et  même quelquefois un simple stage ?

 Le taux de chômage est en France de 22% parmi les 25‐29 ans n’ayant pas de diplôme de fin d’études secondaires contre 15% en moyenne dans les pays de l’OCDE.

 Fort de ce constat, le Président de la République a fixé pour la France l’objectif de diviser par deux, d’ici 2017, le nombre de jeunes sortant sans qualification du système éducatif.

 Ces objectifs ambitieux de réduction du volume de jeunes en situation de décrochage nécessitent une politique globale et intégrée sur trois volets : prévention, intervention et remédiation.

 Cette politique représente un levier pour transformer le système par une évolution

des pratiques pédagogiques et éducatives, en cohérence avec les priorités définies par le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, et la loi pour la Refondation de l’Ecole.

 Dans le même temps, prolongeant les réforme éducatives, le plan priorité jeunesse  consacre un de ses treize chantiers à la lutte contre le décrochage, le plan national garantie pour la Jeunesse propose une solution d’insertion dans l’emploi alors que le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale a été lui aussi initié.

 Malgré tous ces efforts et même si l’ensemble des mesures n’ont pas été toutes déployées sur nos territoires, nous constatons encore aujourd’hui un décrochage massif et une insertion dans la vie active très difficiles pour les jeunes de notre région.

 Le cout du décrochage serait d’environ 800 millions d’euros par an.

 Pourquoi limiter nos efforts pour prévenir et guérir le mal du décrochage alors que de nombreuses expérimentations très positives ont déjà été réalisées dans de nombreuses régions : création de micro-lycée, du lycée Nouvelle chance, réseau E2C, pôle innovant lycéen…

 Le contexte économique et social nous incite, en nous appuyant sur les expériences menées, à proposer cette nouvelle étape qui a pour ambition d’agir en profondeur sur le système éducatif.

  L’innovation sociale est un puissant levier pour lutter contre les inégalités sociales

et scolaires. Continuer à innover dans les dispositifs, les expérimentations et les pratiques permettra d’apporter des réponses toujours plus adaptées à un public dont les attentes et les besoins évoluent.

 Compte tenu de ces constats, la mise en place d’une politique publique de grande ampleur contre le décrochage est nécessaire. Elle devra associer l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs qui interviennent aujourd’hui pour trouver des solutions aux jeunes en difficulté d’apprentissage.

 De même, la prévention du décrochage doit devenir une priorité, tout en renforçant les actions engagées en matière de remédiation.

 A ce titre, le réseau du CEDRE souhaiterait que la région Nord-Pas – De Calais/ Picardie  et le rectorat engagent et développent de manière très concrète un dispositif équivalent au Lycée Nouvelle Chance dans chaque département de notre grande région  afin de réduire de manière nette le décrochage et ses conséquences.

 Le LNC créé et ouvert depuis 2002 à Villeurbanne a démontré déjà toute son utilité et efficacité dans le raccrochage  scolaire tout en maximalisant l’insertion professionnelle des jeunes.

 Intégré dans un lycée professionnel, le LNC fonctionne avec des principes clairs autour de l’alternance (financée par la région et donc gratuite pour les entreprises) et de parcours diplômant ( bac pro en deux ans au lieu de trois ans).

 

Au vu de la situation économique de notre grande région, nous proposons à la collectivité de produire demain de l’innovation pédagogique en créant un LNC dans chacun des cinq départements avec pour l’année scolaire 2016-17 un site pilote à Grande-Synthe, fortement intéressée par la démarche, puis de l’étendre progressivement.

 Les initiatives prises par la région notamment le Plan d’Accompagnement Régional et Territorial pour l’Avenir des Jeunes, financé par le fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse, participent évidemment à la même démarche.

  La création des LNC, complémentaires au plan PARTAJ, lui donnerait de meilleurs atouts de réussite au profit des jeunes concernés alors qu’un certain nombre d’académies se sont lancé sur ce chantier, proposition reprise, dans le rapport sur l‘évaluation partenariale de la politique de lutte contre le décrochage scolaire.

 Notre région peut, si nous le voulons, devenir un pôle d’innovation contre le décrochage scolaire.

 olivier Caremelle,

 Président du CEDRE

  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres articles liés
  • Adresse nouveau blog

    Vous pouvez me retrouver sur un nouveau blog, à l’adresse suivante   https://ww…
  • Quel bilan pour Lomme Educ’?

    L’année scolaire arrive bientôt à son terme. Nous avons réuni, il y a quelques jours, le c…
  • Les banlieues en plan

    Le Président de la république a une nouvelle fois choisit son camp en balayant d’un revers…
Charger d'autres écrits par toulouse2008
Charger d'autres écrits dans Education

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Rythmes scolaires : les maires qui refusent la réforme refusent aussi le débat

  Rythmes scolaires : les maires qui refusent la réforme refusent aussi le débat   Par Oli…