Accueil Elu à LOMME Vivre ensemble à lomme

Vivre ensemble à lomme

0
0
25

 

Mesdames et messieurs le représentants des corps constitués,14 JUILLET2107

Mesdames et messieurs les responsables des associations patriotiques,

Mesdames et messieurs les dirigeants et militants associatifs de notre ville,

Mesdames et messieurs les élus du Conseil Municipal,

Mesdames et Messieurs,

 

Et pour beaucoup d’entre vous, j’oserai dire, mes chers amis,

 

 

Permettez moi, au début de mon propos, de vous dire mon plaisir d vous retrouver ce matin en ce 14 juillet 2017, dans cette belle salle de notre Hôtel de Ville.

Vous le savez, notre Fête Nationale, le 14 juillet c’est d’abord la fête de notre République.

C’est vrai partout en France c’est peut être encore plus vrai ici, à Lomme, où nous avons pris l’habitude de célébrer le 14 juillet dans cette salle sous le regard bienveillant de Marianne et Jaurès.

 

Célébrer chaque année le 14 juillet, c’est, en effet, d’abord célébrer un moment fort de notre Histoire, c’est aussi mettre à l’honneur la République.

C’est rappeler que la nation française a fait, depuis le début de la 3éme république, de cette date,sa fête nationale..une fête dont nous sommes fiers et que nous célébrons avec ferveur sous des formes différentes, très officielle cE matin, avec le défilé et cette cérémonie et festive cet après midi au parc urbain pour notre très attendue fête d’été, après celle de la semaine passée à délivrance.

 

Je vous y invite d’ailleurs à venir très nombreux.

 

Au delà , en effet, du contenu même de la journée du 14 juillet 1789 et au delà des conséquences, le 14 juillet 1789 est le symbole d’une nouvelle manière d’intervention du peule dans le déroulement de son histoire.

Le peuple a fait la révolution et mis à terre le système des ordres et notamment des ordres dominants, la monarchie et le clergé, ceux qui dominaient et exploitaient le peuple, le Tiers-Etat.

 

Certes, ce ne fut pas encore la Démocratie, ni le 14 juillet 1789, ni le lendemain mais ce fut pour la première fois, de cette manière, le peuple, qui par un acte symbolique, intervint de manière autonome dans le cours des événements pour le détourner radicalement.

La Révolution fut, rappelons, sanglante, bien des têtes tombèrent dans le tumulte d’une France qui se cherchait un destin et un avenir.

En ce sens, le 14 juillet 1789, est la première de ces dates symboles lors desquelles le peule, et d’abord le peuple de paris, modifiera le cours des événements et donc le cours de notre Histoire.

Oui, le 14 juillet 1789, c’est bien le peuple qui entre en scène et met en branle les prémices de la citoyenneté et de la démocratie.

La route vers celle ci sera longue à se dessiner jusqu’à son affirmation définitive en ouvrant le droit de vote aux femmes en 1944 et en construisant notre démocratie moderne.

 

Il faudrait d’ailleurs nous le rappeler d’une manière plus nette et décisive alors que la dernière séquence électorale a magnifié encore une fois le poids de l’abstention.

 

Le 14 juillet, c’est la fête de la République, cette République qui est un peu comme l’air que l’on respire, quelque chose dont on se rend compte que lorsqu’elle disparaît ou se raréfie.

 

En ces temps qui résonnent d’intégrisme, d’intolérance,de violences et d’excès, célébrer le 14 juillet doit être aussi l’occasion de nous souvenir que nous disposons, avec la République et la Démocratie, d’un bien d’autant plus précieux qu’il reste rare dans le monde.

 

C’est un bien qui mérite que l’on se batte pour lui, pour le préserver, pour l’enrichir, pour l’enraciner, le conforter…et d’abord au quotidien pour ne pas le dégrader.

 

Rappelons nous les événements de Nice, il y a tout juste un an. C’était alors la France et les Français qui étaient visés à travers eux notre Démocratie et notre République.

Ni ces actes infâmes, ni tous ceux, nombreux, qui ont été commis depuis 1789, ni les guerres, coloniales, civiles et mondiales, n’ont pu effacer l’Histoire que les révolutionnaires ont tracé.

 

Cela aussi, d’une certaine manière, donne à la Nation française une définition particulière:la Nation comprise comme un peuple assemblé dans la volonté de vivre ensemble et de se construire ensemble.

 

C’est ce que nous essayons , à notre place, de construire en tant qu’élus, en tant que citoyens et à transmettre à Lomme en particulier pour notre jeunesse.

 

C’est le sens à donner à nos priorités tournées autour de la solidarité, de l’éducation, de la culture et de la citoyenneté.

 

Ce ne sont pas que des mots dans un discours mais des actes que nous construisons tous les ans, tous le mois, tous les jours, collectivement, avec vous tous pour faire corps, pour faire société, pour faire Lomme.

 

La nation ne peut se réduire à je ne sais quel conglomérat de communautés « soi-disantes » ethniques, religieuses ou culturelles. La Nation ne peut se réduire à la juxtaposition de groupes ou de communautés autonomes, indifférentes, sinon hostiles.

 

C’est dire si nous avons le devoir d’être vigilants envers tout ce qui pourrait risquer de réduire ces dimensions de la nation et d’entrer dans l’ère de la soumission ou de la fragmentation.

 

C’est tout l’enjeu de l’adéquation entre la nationalité en termes juridiques et l’appartenance à la Nation en termes politiques, sociaux, culturels, citoyens et donc laïcs.

 

De ce point de vue aussi la France, sa République, sa conception de la Nation peuvent et doivent être un exemple sinon un modèle pour une Europe toujours en construction…et qui se cherche encore en la matière.

 

Enfin, et j’en terminerai, le 14 juillet, chaque 14 juillet, c’est aussi l’occasion à Lomme de faire la fête, parce que celle ci fait partie de ces moments d’Unité du peuple Français quand elle porte ce très nom de fête populaire. Et c’est le cas à Lomme !

 

Une fête qui rassemble dans le plaisir d’être ensemble, de partager des moments de plaisirs, de joie, d’émotion comme certainement cette après midi et ce soir au parc urbain de Lomme autour du programme concocté par le service animation et tous les bénévoles que je remercie vivement au nom du maire, Roger Vicot.

 

Merci, chers amis, de votre présence.

 

Vive le 14 juillet !

 

Vive la République !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par toulouse2008
Charger d'autres écrits dans Elu à LOMME

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Grand corps malade

  http://www.dailymotion.com/video/x991iq http://www.grandcorpsmalade.com/textes.htm A lir…