Engagé et militant politique au parti socialiste depuis plus de vingt ans, j'y promeus, avec beaucoup d'autres, nos valeurs de solidarité et d'émancipation.

Fervent défenseur de l'école laïque, j'assure pour l'heure, outre ma délégation Lommoise à l'éducation et aux associations, la Présidence du réseau d'élus le CEDRE. En disponibilité de l'éducation nationale, je suis actuellement Directeur de Cabinet du Maire de Grande-Synthe, Damien Careme.

10 avril 2017 0 Commentaire

Une certaine idée de la gauche

Huma_edit

31 mars 2017 0 Commentaire

Manuel Valls a fait son choix.

cartonrouge 

 

Manuel Valls a fait son choix.

Revenant sur son engagement écrit de soutenir le vainqueur de la primaire, en l’occurrence Benoit Hamon, il a, en conscience, pris le parti de voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle, le 24 avril prochain.

Ce n’est pas malheureusement une totale surprise tant le personnage a déjà par le passé louvoyé, souhaitant « la fin des dogmes » et pour le dire plus clairement celle du parti socialiste.

La ligne politique défendue par Valls et  Macron est la même, seul le choc des egos et des ambitions avait conduit pendant le quinquennat les deux hommes à s’opposer.

Sous la houlette du Président, ils ont promu le social-libéralisme achevant sciemment et consciencieusement le projet politique proposé par Hollande aux Français en 2012.

Du soutien, sans conditions, aux entreprises, à la hausse des impôts en passant par la loi travail, un même fil conducteur qui aujourd’hui conduit naturellement Manuel Valls vers Emmanuel Macron. Leur responsabilité quant au bilan économique du quinquennat est immense. Ils nous conduiront demain tous deux, ainsi qu’avec beaucoup d’autres dirigeants de droite convaincus de macronisme, au pire pour les salariés et les ouvriers, pour la classe populaire et moyenne.

Alors certes, Valls peut habiller son choix et attester du danger du Front National, «  jamais aussi près de gagner l’élection présidentielle », argument bien fallacieux qui légitime surtout la rancœur contre Benoit Hamon, les frondeurs et une certaine idée de la gauche et du parti socialiste.

Ce faisant, ce choix éclaire d’un jour nouveau le travail qu’il reste à la Gauche pour se recomposer, se reconstruire et s’unifier.

Le parti socialiste ne le fera pas seul. Il le fera avec tous ses partenaires et en premier lieu EELV  qui a gagné en partie la bataille des idées. Jamais dans un programme de Gauche et du ps, l’écologie n’a eu de place aussi centrale parce que ce projet de social-écologie entre en résonance avec les aspirations profondes des Françaises.

Oui tous les Français veulent du travail et un logement. Mais ils veulent aussi bien vivre, mieux consommer, respirer, se déplacer sans pour cela continuer à polluer et laisser une dette écologique à leurs enfants.

Cette alliance ne saurait suffire. Il nous faudra aussi, après les élections présidentielles et peut être les législatives, élargir et ouvrir vers le parti communiste et les partisans de Jean luc Mélenchon, tous les citoyens.

Personne ne devine clairement aujourd’hui la forme de cette nouvelle alliance à Gauche pour construire un pôle progressiste et l’utopie concrète dont nous rêvons. Mais elle est indispensable !

 

Manuel Valls a fait son choix. Tant mieux !

 Qu’il assume et quitte le parti socialiste pour marcher à son rythme, celui de l’immobilisme.

22 mars 2017 0 Commentaire

Bien vivre à Lomme

2016-11-07-GS-Floralys_news_image_topOuverte depuis le mois d’octobre, la nouvelle résidence «  les Acacias », située près de la Maison des enfants et de l’EHPAD Gilbert-Forestier (sur le site d’une ancienne station Shell) propose 39 logements, dont 27 en béguinage pour les personnes âgées autonomes, et 12 logements sociaux.


Gérée par la société Norevie, elle est complétée par un parking privé de 40 places pour faire face aux besoins en stationnement.

Lomme est une ville qui, dans quelques années, comme beaucoup d’autres  en France, verra une forte croissance des seniors. En 2013, on comptait près de 6000 personnes âgées dans notre ville, dont 2500 étaient âgées de plus de 75 ans.

Cela oblige évidemment les élus à imaginer des solutions pour tenir compte de cette réalité  et notamment des  parcours résidentiels qui, à terme, concerneront tout le monde.

La nouvelle résidence des Acacias s’inscrit donc dans ce contexte.

Le béguinage est géré par la société Floralys, pôle seniors de l’aménageur Norévie qui a su conserver «  l’esprit du béguinage  » : l’aide et l’attention aux résidents âgés.

Une hôtesse est présente toute la semaine pour faire des animations dans une salle de convivialité, tout cela complété avec des ateliers mémoire, peinture, des jeux de société, des petits repas confectionnés en commun et des sorties, au cinéma, etc.

Bref un lieu de vie au plein sens du terme pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et encore plus de demain : l’accès au logement selon ses moyens, la gestion du vieillissement de la population et le souci intergénérationnel.

21 mars 2017 0 Commentaire

Retour du service militaire. Ineptie!

Ineptie.

Le programme d’Emmanuel Macron s’est enrichi d’une belle ineptie en proposant de ressusciter le service militaire.

Disparu en 2002 avec les derniers appelés du contingent, la fausse bonne idée d’un retour du service militaire revient régulièrement sous la plume  d’apôtres autoproclamés de la république, de l’ordre et de la cohésion sociale.

 « Ce service national universel, encadré par les armées et la gendarmerie nationale, s’adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d’âge, soit environ 600 000 jeunes par an. Il devra intervenir les trois ans suivant le 18anniversaire de chacun. »

C’est donc une résurrection partielle que souhaite imposer E .Macron à notre jeunesse afin que celui –ci puisse « servir le pays, se préparer à entrer dans la vie professionnelle ou encore remédier à ses difficultés scolaires. »

Bref, un véritable fourre-tout, sans fondement, sans colonne vertébrale sauf à exiger un mois d’engagement aléatoire pour les jeunes entre 18 et 21 ans.

Mais à quoi servira donc ce service militaire ?

Si on comprend bien à qui politiquement la mesure est destinée à plaire, rien ne justifie sous cette forme ou sous une autre le retour du service militaire complètement obsolète de nos jours.

 Il consacrerait le populisme d’une mesure dont le pays n’a pas besoin alors que le service service civique, non obligatoire, suffirait largement.

Je défends cette position claire : refuser des mesures passéistes pour au contraire créer un nouveau droit, celui d’un droit au service civique utile et nécessaire aux jeunes, aux associations, aux collectivités ou aux entreprises.

 

20 mars 2017 0 Commentaire

Des paroles et des actes

visitevillervocProximité. Ce n’est pas à Lomme et pour l’équipe municipale qu’un mot à ressortir lors des campagnes électorales et à ranger par la suite dans un dictionnaire.

La proximité en actes, c’est évidemment l’attention et l’écoute accordées aux Lommois et aux Lommoises dans leurs demandes ou suggestions.

Cette proximité se décline notamment, comme le Maire, Roger Vicot, l’a voulu, dés le début de sa prise de fonction en septembre 2012 par des visites de quartiers, des visites de terrains afin d’aller très régulièrement au contact de la population.

Cela permet évidemment de prendre le pouls de la population, de mesurer ses attentes et de répondre aussi de manière très concrète et individualisée aux lommois.

Ces visites de terrains sont inscrites dans le paysage et des habitudes des lommois. Elles sont attendues et participent au contact impératif entre élus et les habitants.

Bref, des paroles et des actes au quotidien !

 

 

 

2 mars 2017 0 Commentaire

François Fillon assassine la justice

François Fillon en portera toute la responsabilité.

Celle d’un ancien homme d’Etat, Premier Ministre de la France, pendant cinq ans et d‘un homme politique, de droite, qui a compté dans les 30 dernières années de la vie politique de notre pays.

Celui d’un homme dont on ne pouvait pas forcement partager toutes les convictions, doux euphémisme, mais qui était dans la conscience collective «  insoupçonnable ».

« François Fillon assassine la justice » titre aujourd’hui Libération, rappelant l’infamie dans laquelle s’est engagé, à course perdue, l’ancien Premier Ministre.

Les attaques et les injures émises depuis quelques jours le disqualifient évidemment.

Qui il ya quelques mois aurait pu devenir un tel scénario et une telle opprobre sur le candidat désigné de la primaire de Droite ?

Plus grave que cela, la posture et les propos de l’impétrant fragilisent aujourd’hui tout l’édifice démocratique de notre pays alors que les français seraient prêts demain à verser dans des solutions extrémistes.

A travers François Fillon c’est toute la classe politique et tous les élus qui sont fragilisés et montrés du doigt.« Tous les mêmes, tous pourris »,

La responsabilité de François Fillon est aussi celle d’alimenter le Front national qui se nourrit des affaires.

Même si le Front est lui-même touché, l’histoire sulfureuse de ce parti a habitué les Français au nuage glauque entourant le FN et aujourd’hui Marine Le Pen.

François Fillon fera ce qu’il voudra, ce sera sa responsabilité aux yeux de  tous les électeurs.

Il a par son comportement, ses mots, son attitude, fragilisé les siens, fragilisé la campagne et l’exercice démocratique indispensable que sont les élections présidentielles.

26 février 2017 0 Commentaire

De Matignon à Lomme: soutien à l’éducation

IMG_20170130_151117 (1)

Le Haut conseil à l’éducation artistique et culturelle, dont je suis membre au titre du Réseau Français des Villes Educatrices, s’est réuni en présence de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, Najat Vallaud Belkacem, Ministre de l’Education nationale, et Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication, lundi 30 janvier dernier.

Réunis à l’Hotel Matignon, nous avons pu entendre le Premier Ministre réaffirmer le soutien de son gouvernement sur l’importance, en ces temps troublés, de l’éducation artistique et culturelle, facteur d’ouverture d’esprit.

Dans un moment où notre société est profondément déstabilisée par la violence et les replis communautaires, l’EAC constitue en effet l’un des outils les plus pertinents pour œuvrer à la cohésion sociale et à la reconnaissance de la dignité de chacune et de chacun.

La volonté de l’Etat de donner des moyens plus conséquents à l’EAC notamment à travers la généralisation des “parcours d’EAC” de la maternelle au lycée est une bonne nouvelle à la fois pour les familles, les élèves et les communes désireuses d’ appuyer localement cette dynamique.

Les choix que nous portons dans le Réseau français des Villes Educatrices et évidemment à Lille, Lomme et Hellemmes participent de cet effort pour multiplier les occasions sur le temps scolaire, péri-éducatifs et extrascolaire de démocratiser les Arts et la Culture sous toutes les formes.

Il s’agit de permettre aux enfants et aux jeunes, à toutes et à tous d’expérimenter la liberté au travers des arts et de la culture et de poser ainsi les fondations d’une société plus ouverte, plus respectueuse des capacités expressives de chacune et de chacun.

C’est aussi disons –le, le choix politique de porter et diffuser par ces enseignements et ces pratiques ( la musique, le théâtre, le cinéma, la sculpture…) des valeurs quelquefois mises à mal : l’ouverture d’esprit, la solidarité et la fraternité.

Je salue pour tout cela l’engagement de l’Etat qui dégagera de nouveaux moyens pour affirmer davantage ces politiques essentielles ainsi que celui des collectivités locales à travers notamment leur projet éducatif de territoire.

L’EAC est une priorité dans notre projet éducatif global depuis plus de 10 ans, à travers les plans artistiques partagés avec Lille, le travail de nos structures culturelles lommoises, la médiathèque l’Odyssée, la maison Folie Beaulieu, le Théâtre Octobre, les associations de pratiques musicales, l’école (formidable) de musique de la ville….

Derrière ces structures, des hommes et des femmes passionnés, amoureux de leur métier, des artistes, des musiciens, des professionnels ou amateurs éclairés, des acteurs associatifs, des parents mobilisés…tous des passeurs de Culture et d’intelligence.

23 février 2017 0 Commentaire

Clarification…bis!

La proposition d alliance de François Bayrou à E.Macron fait œuvre utile. une-site-projet

Elle clarifie la position d’E.Macron qui effectivement, n’est ni de Gauche, ni de Gauche!

Cela n’est pas au demeurant une surprise ou une découverte alors que le leader « marchant(d) » a accepté quasi immédiatement la proposition d alliance du Maire de Pau. Étonnant? Non!

Le spectre politique se décante donc, jour après jour,  laissant aux électeurs de Gauche trois possibilités de vote autour des candidatures de Benoit Hamon, Yannick Jadot et Jean Luc Mélenchon.

Les socialistes ne peuvent que soutenir la candidature de Benoit Hamon alors que près de deux millions d électeurs se sont exprimés le 28 janvier dernier. Je ne reviendrais pas sur la responsabilité individuelle de chacun d entre nous pour mener campagne pour et avec notre candidat…Partout dans notre fédération et au cœur de toutes les circonscriptions!!

Les discussions en cours , sur la nature du programme, avec les verts correspondent à l aspiration du peuple de Gauche à  disposer d’un candidat commun autour d un projet novateur, loin d une simple proposition d alliance dans laquelle nous peinons à deviner les vraies aspirations.

Il restera, si jamais les Verts le décidaient, à convaincre Jean Luc Mélenchon sans pour autant être  à ce jour naïf.

Alors oui, rien n’est perdu. Alors oui rien n’ acquis.

Aucune voix ne doit se tromper de chemin. L alliance Macron/Bayrou est un leurre, celui imaginé hier au cœur du pouvoir d un candidat de centre droit.

Respectable évidemment, mais loin de nous faire battre le cœur.

 

 

19 février 2017 1 Commentaire

Clarification attendue

Un certain nombre de militants et d élus socialistes ont pu ces derniers mois ou ces dernières semaines rejoindre ou témoigner leur soutien à Emmanuel Macron. Dont acte!

Nous respectons évidemment leur choix, respectable en democratie, mais nous souhaitons comme de nombreux militants de notre fédération une clarification de leur situation politique.

Très clairement, c est le cas aujourd’hui de Dominique Baert et de Delphine Bataille notamment.

A ecouter Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement « En Marche » la double appartenance permettrait de rester socialiste et d ´appartenir en même temps à un mouvement , dont le but principal est de porter la candidature présidentielle d E.Macron. Curieux propos et curieuse attitude!

Personne ne peut nier à R.Ferrand, son identité de socialiste , comme celle,hier, de nos camarades du nord « séduits »par le personnage, mais il est inconcevable dans les jours à venir d investir ( pour les circonscriptions non pourvues) au nom de notre parti, des candidats aux législatives dont les positions sont aussi « claires ».

Au delà de la question des personnes, les lignes politiques de Benoit Hamon et d Emmanuel Macron ne sont pas les mêmes. Cela ne devrait échapper à personne…

Alors oui, attribuons rapidement les circonscriptions restantes et surtout concentrons nous sur notre campagne, avec notre seul candidat désigné  par les primaires :Benoit Hamon.

Le résultat de la primaire a été aussi clair que celui de 2012 et nous avions toutes et tous milite, fait campagne avec le candidat d´alors : François Hollande.

Nous ferons de même en 2017 avec toutes celles et ceux… qui le souhaitent, pour Benoit Hamon et un programme de Gauche.

 

Olivier caremelle

Secretaire fédéral , fédération du Nord parti socialiste

 

 

 

 

15 février 2017 0 Commentaire

le lycée nouvelle chance en bonne voie

 

Le projet du lycée nouvelle chance de Lomme est en bonne voie.

 Le comité de pilotage, réuni par le dasen adjoint, a tenu une première réunion vendredi 10 février dernier afin de pouvoir, si possible dès la rentrée scolaire 2017-2018, ouvrir cette nouvelle structure de promotion de raccrochage scolaire.

 Le projet éducatif global de lille et de Lomme prévoit en effet de renforcer sur cette thématique le partenariat avec l’éducation nationale afin de combattre l’échec scolaire et ses conséquences : la déscolarisation et la relégation sociale.

 Celle-ci produit ses effets sur nos territoires et a un coût social important.

A ce titre, La ville de Lomme est candidate pour accueillir un Lycée Nouvelle Chance afin de réduire sur la métropole lilloise, de manière nette le décrochage et ses conséquences.

Inscrit dans notre projet éducatif global en partenariat avec Lille et Hellemmes, ce LNC permettra de répondre aux difficultés des jeunes lommois et métropolitains, aujourd’hui invisibles car disparus des radars de l’éducation et quelquefois de la société.

Malgré tous les dispositifs aujourd’hui mis en place, plus de 140 000 jeunes quittent encore  le système de formation initiale  sans avoir obtenu une qualification équivalente au baccalauréat ou un diplôme à finalité professionnelle.

 Notre région, elle-même, est durablement touchée par le même phénomène avec  des milliers de décrocheurs recensés.

 Cette situation évidemment n’est pas satisfaisante et ne peut plus durer alors que les politiques mises en place ne produisent même si le plan gouvernemental a conduit déjà a abaissé le nombre de décrocheurs de 140000 à 116000 par an.

C’est dans ce contexte que l’ouverture d’un LNC sur les bassins Lille centre et Lille ouest répond aux besoins d’une population déscolarisée importante et certainement en attente d’une nouvelle chance ou d’une offre de formation, complémentaire aux dispositifs déjà existants (école deuxième chance, garantie jeune…)

 Le lycée lommois de la nouvelle chance dont l’épicentre serait basé au lycée Sonia Delaunay permettra ainsi à des jeunes identifiés, entre 16 et 20 ans, de bénéficier de formations, avec l’objectif de préparer à un diplôme, et en alternance de stages rémunérés en entreprise.

 La motivation à reprendre des études après un parcours scolaire heurté et celle liée à l’attractivité d’un stage rémunéré au sein d’une entreprise assurent aux décrocheurs une lisibilité du rôle futur du LNC. C’est aussi par leur motivation, une volonté de reprendre le chemin de formation et de l’insertion sociale et professionnelle.

 Le LNC répond à l’objectif de mieux lier les temps d’éducation, de formation et surtout d’insertion professionnelle des jeunes.

 La continuité des enseignements et leur cohérence sont assurées par un lien fort entre l’entreprise ( via le réseau Lomme entreprendre qui sera par exemple sollicité) et la structure scolaire fréquentée ( structure en réseau pouvant concerner les établissements scolaires du bassin, lp Gustave Eiffel et Ile de Flandre Armentières, lp Sonia Delaunay Lomme, lp Maurice Duhamel Loos,   lp Boilly la Bassée, lp césar baggio et hôtelier de Lille, lp Beaupré Haubourdin)

 Le PEG de lomme ( lille et Hellemmes) interviendra en complémentarité du LNC afin de créer un environnement éducatif, culturel et social propice au projet pédagogique du lycée delaunay et de la mise en réseau indispensable pour remettre « en marche » les décrocheurs des bassins Lille centre et lille ouest.

 Nous attendons le positionnement de la région afin de construire avec elle, si elle le désire, le partenariat nécessaire à la concrétisation du projet aujourd’hui bien lancé.

12345...50

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus