Engagé et militant politique au parti socialiste depuis plus de vingt ans, j'y promeus, avec beaucoup d'autres, nos valeurs de solidarité et d'émancipation.

Fervent défenseur de l'école laïque, j'assure pour l'heure, outre ma délégation Lommoise à l'éducation et aux associations, la Présidence du réseau d'élus le CEDRE. En disponibilité de l'éducation nationale, je suis actuellement Directeur de Cabinet du Maire de Grande-Synthe, Damien Careme.

12 février 2017 0 Commentaire

François DUBET à Lomme

fdubet

Après Patrick Weil qui est brillamment intervenu sur la laïcité et les valeurs de la république le 28 janvier dernier, nous recevrons à la médiathéque le 07 mars prochain F.DUBET à Lomme.

Ces rencontres s’organisent dans le cadre du projet éducatif global de la ville, en lien avec la médiathèque l’Odyssée, afin d’offrir des temps de dialogues et débats avec nos concitoyens autour de grandes thématiques. C’est aussi la volonté de renouer avec l’éducation populaire pour, même en ayant des désaccords, pouvoir les exprimer et provoquer le nécessaire débat.

François Dubet est sociologue et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a publié de nombreux ouvrages notamment sur la question scolaire et viendra nous présenter son livre « L’école des chances ».

A travers l’exemple de l’école,  François Dubet s’attache à montrer comment il est difficile, sinon impossible, d’y appliquer le principe d’égalité des chances.

Il avance quelques propositions qui pourraient permettre de compenser la brutalité de la compétition qui s’y développe, et souligne au passage que l’égalité des chances ne s’observe vraiment que dans une société fondée sur le principe de l’égalité…

Il faut construire une société plus juste où les mérites divers et variés de chaque individu puissent être valorisés.

Où, aussi, les inégalités sociales ne soient pas le calque et la conséquence des inégalités scolaires ; bref, une société qui ne stigmatiserait personne, et dont l’école intégrerait chaque individualité sans humilier personne.

« Le monde est assez brutal pour que l’école soit douce aux élèves », conclut le sociologue.

Rendez-vous le mardi 07 mars pour en débattre.

23 janvier 2017 0 Commentaire

chaque euro dépensé est un euro bien investi !

 

Lille-20111001-00655

Avec ce budget primitif  l’équipe municipale s’engage, comme tous les ans, dans la mise en œuvre, pragmatique et concrète, pour 2017 du programme municipal.

C’est dans la lignée du ROB, un acte politique majeur dans la vie de notre conseil municipal, qui fixe notre capacité à respecter nos engagements, ceux pris en 2014 et quelquefois à les dépasser.

Certes ce budget 2017 intervient, comme l’an dernier, dans un contexte budgétaire national difficile qui demande des efforts aux collectivités territoriales afin de participer, à leur niveau, à l’effort national de redressement des comptes.

algré tout, malgré ce contexte national qui nous contraint quelquefois, nous faisons face et assumons complètement nos choix et ce budget qui nous est présenté.

Nous faisons face parce que cela est de notre responsabilité et parce que ce budget s’inscrit dans une trajectoire, au nom du mandat que nous ont donné les lommois et les lommoises.

Nous faisons face parce que ce budget  est un très bon budget avec un fil conducteur qu’il nous faut tous les ans rappeler : chaque euro dépensé est un euro bien investi au profit de notre ville et des lommois.

C’est, et je le dis, au nom du groupe, pour nous une priorité absolue.

La présentation du Budget par Madame Cambier, adjointe aux finances, l’a démontré dans le détail : ce budget est un budget ambitieux pour notre ville et conforme à nos engagements, Monsieur le maire et chers collègues.

Il retrace ce que nous souhaitons, au jour le jour et dans la durée : continuer à rendre le meilleur service au public et aux lommois.

 Nous disposons pour cela d’un budget solide : plus de 8.3 millions d’euros en fonctionnement et, fait notable, pour une ville de notre strate, de 8.6 millions d’euros en investissement.

Quelle autre ville, de notre strate, dispose d’un budget d’investissement aussi important, fruit, le Maire l’a rappelé au dernier conseil, de l’association avec Lille ?

Cela nous permets bien des projets utiles et très concrets comme la fin de la construction et de la réhabilitation de tous nos offices de restauration décentralisés.

Nous aurons, au terme de la programmation financière presque investi 14 millions d’euros pour cela.

Ces 14 millions d’euros sont visibles et utiles au jour le jour et dans la trajectoire que j’évoquais il ya quelques instants : au service des élèves de nos écoles, de leurs familles , de nos personnels que je salue pour leur travail et implication.

Ces nouveaux offices de restauration, comme celui que nous inaugurerons prochainement au groupe scolaire SAND/BRACKE et MICHELET participent évidemment de l’amélioration de la pause méridienne, de la vie et du temps passé à l’école, de l’amélioration des repas avec la nouvelle cuisine centrale de Lille, du confort des bâtiments livrés et de la fin des déplacements, budgétivores,vers le restaurant central qui fermera définitivement ses portes lorsque le dernier office, à VOLTAIRE/SEVIGNE , sera livré.

Voici un exemple concret de ce budget d’investissement 2017: plus de deux millions d’euros encore investis cette année pour les offices de restauration !

Je n’oublierai pas , sans multiplier les chiffres, d’évoquer le million d’euro consacré à la réhabilitation de la Maison des Enfants, lieu central et emblématique de la ville, lieu de vie, de réunions, de manifestations tout au long de l’année.

Je soulignerai également parce que cela est important pour une ville comme la nôtre, inclusive, les travaux d’accessibilité pour plus de 570 000 euros.

Nous pouvons réaliser ces investissements parce que la situation de la ville est saine et maitrisée.

Nous pourrons réaliser ce budget parce qu’il concilie, comme les années précédentes, l’exigence du service rendu aux lommois et la préservation des grands équilibres financiers.

En ce qui concerne le budget de fonctionnement, les chiffres traduisent nos priorités, celle d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Ces priorités, vous les connaissez, largement centrées sur les questions d’éducation et de jeunesse, de solidarité, de culture, de soutien aux associations : ce sont elles aussi des priorités de tous les jours qui font sens entre elles.

Le budget n’est pas qu’une addition de chiffres, même de bons comptes, il est le fruit de notre cohérence politique.

 C’est évidemment vrai sur les enjeux complémentaires de la jeunesse, de l’enfance, de l’éducation, de la culture ou encore de la citoyenneté.

Nos choix sont éclairants.

Je ne reviendrai pas, ce n’est pas le débat, sur la politique éducative mais signalerai quand même, là encore, le rôle de l’association avec Lille.

Les dotations nous permettent, vous le savez, de créer des parcours éducatifs reconnus par les parents comme l’attestent les chiffres de fréquentation en hausse dans toutes nos écoles.

Ces parcours, je le redis aussi aujourd’hui, sont à Lomme gratuits. Ils ont été inventé avant la réforme des rythmes à travers l’expérimentation ATE au groupe scolaire la fontaine/lamartine.

Politique d’hier, d’aujourd’hui et de demain, c’est notre cohérence !

Ces dotations nous permettent aussi à travers le programme d’action annuel de « lomme educ », discuté ce matin au comité de pilotage entre les élus et les services, d’imprimer notre marque sur les nouvelles priorités du PEG / accompagnement des transitions, lutte contre le décrochage scolaire et valorisation de l’éducation populaire par exemple.

A ce titre, le comité de pilotage du Lycée Nouvelle Chance se réunira début février afin de porter notre ambition de mieux mêler les questions d’éducation, de formation et d’insertion professionnelle et évidemment de favoriser le raccrochage scolaire

Nous y investirons peu de fonds, ce n’est pas notre compétence, mais notre énergie, notre ingénierie et notre volonté car les besoins sont manifestes, prés de 1000 décrocheurs sur notre bassin et 1000 autres sur celui de Lille centre..

Une nouvelle fois, comme hier sur les rythmes scolaires, nous aurons ainsi un temps d’avance.

C’est cela qui nous guide pour construire la ville de demain alors que nous commençons à investir, 300 000 euros, autre exemple, pour le futur Pole  Arts et Culture Numérique, dossier lourd sur la table de travail et de chevet certainement de Rachid Lounici, adjoint à la Culture.

  Tout se tient !

 Ces politiques, nous les murissons.

Ces politiques nous vous les proposons.

Ces politiques nous les assumons.

Pour toutes ces raisons, le groupe socialiste votera avec sérénité le budget primitif présenté au conseil communal de notre ville.

Pour toutes ces raisons, nous le voterons avec sérénité.

 

20 janvier 2017 0 Commentaire

Voeu du Conseil communal sur la carte scolaire

VOEU

CONSEIL COMMUNAL DU 18 JANVIER 2017

 

 

En vue de la préparation de la carte scolaire pour la rentrée 2017-2018, le Conseil Communal souhaite que soit votée la motion suivante :

 

La ville de Lomme s’est engagée depuis de nombreuses années dans une politique éducative locale ambitieuse, choisissant d’investir dans l’éducation, tant au niveau de ses compétences obligatoires que depuis 10 ans avec 2 PEG et « Lomme éducation », volontaristes et appréciés.

 Fin de la carte scolaire?Dans le cadre de cette politique éducative locale et partagée, la ville est particulièrement attentive, tous les ans, à la constitution de la carte scolaire qui détermine les moyens d’enseignement pédagogiques, mis à disposition des établissements scolaires.

 La circulaire du Directeur Académique est d’ailleurs totalement partagée par la ville, puisque le Directeur académique des services de l’éducation nationale (DA-SEN) évoque dans celle-ci « l’exigence de l’amélioration du niveau de compétences de chaque élève », un des premiers objectifs de « Lomme Education » à travers la double réussite, scolaire et éducative.

 Nous partageons également un autre objectif, porté par la loi de refondation de l’école, personne ne s’en étonnera, à travers « la lutte contre les inégalités sociales au sein de l’école ».

 C’est dans le cadre de ces deux objectifs partagés, que le Conseil Communal souhaite faire connaitre ses attentes et besoins pour la rentrée scolaire 2017-2018, laquelle se prépare dès aujourd’hui pour les services de l’Etat et évidemment pour ceux de notre ville.

 

Au regard de la pression démographique qui pèse sur nos écoles maternelles, proches de la « saturation », nous souhaitons que deux postes soient ouverts respectivement à l’école maternelle Petit Quinquin et à l’école Paul Bert.

 

A l’école Petit Quinquin, tout d’abord, puisque le secteur du Marais regroupe plus de 30 % de la population de la ville et que les caractéristiques de cette population doivent nous permettre d’anticiper les moyens pour résoudre les difficultés scolaires. Il est d’ailleurs notable qu’aucune des écoles du secteur, Paul Langevin, Victor Hugo et l’école Petit Quinquin ne scolarise d’enfants de moins de 3 ans alors, alors que cela est une priorité dans la lutte contre l’échec scolaire.

 

L’ouverture à l’école Petit Quinquin permettra en outre, de mieux répartir la population scolaire existante et d’éviter des scolarisations plus lointaines, alors que la ville a déjà procédé à l’aménagement d’une salle de classe.

 

A l’école Paul Bert, pour retrouver pleinement un poste d’enseignant aujourd’hui totalement légitime au vu des effectifs remontés par la direction et les services de la ville. L’aménagement temporaire décidé par le DA-SEN l’an dernier aura été particulièrement utile pour cette école classée en REP.

Pour les fermetures potentielles de classes, nous réitérons notre lecture locale : au-delà des chiffres de fréquentation des écoles, variables, d’une année à l’autre, nous devons privilégier le temps long plutôt que de fermer une classe sans avoir de garantie d’une réouverture l’année d’après.

 Ainsi, alors même que nous avons particulièrement investi dans les écoles Léon Blum et Michelet, elles pourraient demain être chacune concernées par une fermeture de classes.

 Au regard des effectifs pressentis, qui demandent à être comme tous les ans, affinés, avec  la livraison de nouveaux logements, du travail mené par les équipes pédagogiques, de l’investissement des parents, du soutien de la ville, nous demandons que ces projets de fermetures ne se concrétisent pas.

 L’école Léon Blum est par ailleurs inscrite en REP et l’école Michelet, au centre de toute notre attention avec l’école Bracke Desrousseaux, notamment sur la question du lien parent/école avec « Lomme Education ».

 Enfin, parce que nous croyons au dispositif qui est maintenant reconnu à l’échelle locale et nationale, nous sollicitons deux moyens supplémentaires « Plus de Maitre que de classe » pour les écoles élémentaires Jean Minet et Voltaire – Sévigné.

 Pour toutes ces raisons, nous demandons au Conseil Communal de bien vouloir voter cette motion afin de préparer et anticiper, avec l’Inspection Académique, la rentrée scolaire 2017-2018.

8 janvier 2017 0 Commentaire

Carton vert au patron…solidaire!

CARTONVERTCarton vert de la semaine à, Jacques Judak, ancien patron de la société Saditec.

Celui-ci aurait pu vendre sa société 12 millions d’euros à des investisseurs mais  a préféré la laisser, pour trois fois moins cher, à…. ses salariés.

Une priorité pour l’ancien patron? L’emploi!

« J’étais un ancien salarié de l’entreprise quand j’ai repris donc c’étaient des collègues« , explique Jacques Judak, ex-PDG de l’entreprise Saditec.

« Je les connaissais tous, je connaissais leur famille, donc c’était un défi personnel que je m’étais lancé, de les conserver…« .

La société aujourd’hui continue de bien se porter et le nouveau patron a déjà…recruté!

 

7 janvier 2017 0 Commentaire

39 heures payées 37 heures?Carton rouge à la droite!

 

cartonrougeRétropédalage à droite sur le sort réservé aux 35 heures et à la durée légale du temps de travail.

Gérald Darmanin entendu hier matin sur une radio a affirmé ( sans en être trop sûr à l’écoute de son timbre de voix chevrotant… )que les fonctionnaires seront demain contraints de travailler 39 heures, payés 39 heures.

L’ancien porte parole de Nicolas Sarkozy a affirmé tout cela en ayant relu son « petit Fillon illustré ».

Bien tenté, Monsieur Darmanin mais à vrai dire, rien de tel ne figure dans le livre de F.Fillon, ni d’ailleurs dans ses déclarations diverses et variées pendant la primaire de droite ( et de  droite!) puisque le candidat a évoqué «  de revoir les automatismes de déroulements de carrière qui font dériver la masse salariale, et de réaffecter une partie des économies réalisées grâce aux suppressions de postes dans une politique de revalorisation salariale qui veillera à mieux récompenser le mérite.»

Rien ne dit que cette revalorisation au mérite (donc ni générale ni automatique) portera la nouvelle rémunération à un équivalent de 39 heures!

Au delà de l’approximation de Monsieur Darmanin, c’est évidemment la question de fond qui est posée : est il légitime de demander à un fonctionnaire ou à une personne travaillant dans le privé de travailler plus pour être payer moins??

Fillon avait rappelé l’exemple des salariés de Smart qui avaient « accepté » de travailler 39 heures payées 37 heures…Accepté ou contraint non??

 

 

 

 

 

6 janvier 2017 0 Commentaire

La remise en cause du service public d’éducation

Capture

23 décembre 2016 0 Commentaire

Berlin victime

cartonrougeCarton rouge de la semaine à l’auteur de l’attentat de Berlin…

Que dire de plus? Quand la lâcheté rejoint l’ignorance….

23 décembre 2016 0 Commentaire

Sanctuarisation de l’Arctique

CARTONVERTCarton vert à Barack Obama qui vient de décréter l’interdiction de forage d’hydrocarbures en océan arctique et atlantique avant que n’arrive à la maison Blanche son successeur donald Trump.

« Ces mesures protègent un écosystème sensible et unique que l’on ne retrouve dans aucune autre région du globe », a déclaré Barack Obama dans un communiqué, ajoutant que le dispositif vise à sécuriser ces zones pour éviter toute marée noire. Une catastrophe qui serait très compliquée à endiger, compte tenu de la difficulté d’intervention, notamment dans l’Arctique. « En partenariat avec nos voisins et alliés du Canada, les Etats-Unis franchissent une étape historique pour préserver les écosystèmes de l’Arctique », souligne-t-il.

Reste maintenant à savoir si la nouvelle administration sera capable de détricoter ces nouvelles dispositions.

Il ne fait guère de doute que la majorité républicaine au Congrès et le gouvernement de Donald Trump, qui compte nombre de climatosceptiques, feront tout pour revenir sur la décision.

18 décembre 2016 0 Commentaire

Bêtise et ignorance!

cartonrougeLe carton rouge de la semaine?

Aux auteurs des départs de feux visant une salle de prière musulmane de Château Thierry.

Quand l’ignorance rejoint la bêtise, il y a tout lieu de s’inquiéter!

C’est exactement pour ce type d’évènements que le CEDRE organise tous les ans la semaine de la laicité et de la citoyenneté.

18 décembre 2016 0 Commentaire

Carton vert à Martine Aubry!

CARTONVERT
La ministre du logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé à Lille la mise en place de l’encadrement des loyers dans cette ville au 1er février 2017.
Ce dispositif prévoit qu’à la signature d’un nouveau bail, ou lors d’un renouvellement, le loyer d’un logement ne peut dépasser de 20 % un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral.

Martine Aubry a déclaré lors d’une conférence de presse. « La cherté du loyer a une incidence négative sur l’économie de notre pays », et l’encadrement des prix « n’a pas bloqué le marché locatif à Paris », a déclaré la ministre.

Pour le logement, Lille est « reconnue comme la troisième ville la plus chère de france », avec « une hausse de 70 % contre 50 % » en moyenne nationale et « présente un marché particulièrement tendu », selon un communiqué du ministère du logement.

12345...50

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus